Il y a une chose que je ne comprends toujours pas au sujet du PCR (et autres partisans du communisme autoritaire): celle de l’absolue nécessité d’un parti pour diriger les hommes et les femmes vivant sur notre planète vers leur libération. Pourquoi ? Ils et elles, selon vous, seraient incapables d’y parvenir par eux-mêmes ?

Je sais que je me répète; mais je trouve ça infantilisant comme conception. Nous ne sommes pas des enfants ! Ce que je veux dire par là, c’est que les masses ne sont pas dupes au point d’avoir besoin de se faire tenir la main pour accéder à la liberté.

Un individu, sur le blogue du collectif anarchiste La Nuit (dans les commentaires) a reproché à Nicolas Phébus d’avoir un ton universitaire, ce qui était loin d’être le cas. Mais qu’est-ce qui est le plus méprisant ? Qu’un libertaire adopte un ton un tant soit peu baveux dans une critique d’un parti communiste ou bien qu’un partisan de l’autoritarisme considère que les masses sont constituées de personnes pas assez intelligentes pour se libérer de leurs chaînes par elles-mêmes, et qu’ainsi l’intervention d’un parti est nécessaire ?

Je vous laisse y répondre !






  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!